Championnat BZH : 2ème round.

mardi 8 avril 2014, par Paul.

La carcasse inanimée du marinier est encore chaude au moment où la panthère noire se prépare à s’en délecter, ses grosses pattes posées sur le torse rouge du pauvre nantais tandis que résonne encore dans l’air le son métallique des battes des félidés tel le bruit d’un marteau plantant inlassablement les clous dans le cercueil de l’équipe ligérienne, les restes d’un griffon séchant au soleil. Dans un coin, Willy, notre coach salsa, prostré, répète sans cesse en se balançant d’avant en arrière : "46, 46, 46, 46...". C’est à ce moment là, cher lecteurs bien-aimés, que votre humble serviteur s’est réveillé en sueur, encore tremblant, pétrifié et fébrile, avec dans la tête ces visions d’horreur. De là à dire que, à l’instar de votre rédacteur préféré, les Mariners nourrissaient des craintes quant à l’arrivée des Black Panthers de Bréal à l’Hippodrome Stadium, serait tirer des conclusions trop hâtives. Mouai. Simplement ne pas oublier un petit verre de muscadet avant de commencer la dégustation. Puissants, rapides, rugueux, les Bréalais faisaient office de larges favoris avant cette 2ème journée de championnat. Compte tenu de leur performance face à Grégam la semaine passée (46-2 et 18-0) et de celle des Mariners face à Rennes 2, on avait tout à craindre. Mais il ne faut pas vendre la cruche tant que deux tu l’auras avec la charrue. Ou l’inverse, c’est selon. Glorieuse incertitude du sport.

Pour ce premier match, c’est Sébastien qui prend la butte pour Nantes face à Paco Makad pour Bréal. L’entame de match des lanceurs est bonne malgré 3 BB’s accordés à Nantes mais aucune équipe ne score. En deuxième manche les débats s’animent. Les Blacks Panthers parviennent à marquer un point grâce à un double champ gauche malgré les 3 K’s de Sébastien. Les Mariners répliquent avec Simon qui fait rentrer Romain. Les Nantais continuent sur leur lancée en défense, tout le mérite revenant à la batterie avec 1 K et 2 caught stealing bien exécutés en deuxième base d’Amaury. Nantes continue sur sa lancée avec un triple d’entrée de Sébastien qui rentre sur un passball puis avec un coup sûr de Eric champ centre qui fait marquer Willy arrivé sur base après un BB. La manche suivante sera blanche malgré deux nouveaux hits des Nantais. C’est à ce moment-là que les Black Panthers réagissent : une erreur, 3 hits et un "hit by pitch", effectivement entre guillemets, permettent à Bréal de marquer 4 points pour prendre l’avantage au score 5-3. Pour être tout à fait honnête, très chers et vénérés lecteurs, à cet instant revenaient en mémoire de votre humble serviteur les images de cauchemar et d’effroi qui avaient hanté la nuit précédente son sommeil habituellement si doux et peuplé de pâquerettes et d’écureuils. Fort heureusement, les Mariners étaient bien décidés à ne pas laisser échapper ce match, pourtant on aime bien les chats, surtout les gros, mais là non. Les Nantais mettent en jeu la balle, cognent des hits et provoquent des erreurs qui mettent à mal les Bréalais. 6 points sont scorés. Malgré un BB d’entrée, Sébastien et la défense nantaise ferment la porte définitivement, éliminant les 3 frappeurs suivants dont le dernier sur strike-out, une sorte de cerise sur le gâteau tant la prestation du lanceur nantais fut très bonne. Score final 9-5 en 6 manches, plus une batte en métal brisée.

Line-up de départ :

- Simon (CC) 1-2 run 2BB RBI
- Paul (2B) 2-3 run BB RBI
- Sébastien (SP) 2-4 run K
- Willy (3B) 2-3 2run BB RBI
- David (SS) 0-3 BB 2RBI
- Eric (1B) 1-3 run RBI
- Romain (CG) 0-2 2run BB
- Amaury (C) 1-3 K
- Augustin (CD) 0-3 K

Pitching :
- Sébastien 6inn 10K 6BB 6H 4ER W(1-1)

Bench :
- Yoann, Louis, Nicolas, Aurélien.

Match 1 2 3 4 5 6 7 R H E
Bréal 0 1 0 0 4 0 x 5 6 3
Nantes 0 1 2 0 6 / x 9 9 2

Après cette défaite inattendue, quelle allait être la réaction des Black Panthers ? Musclée assurément. Pourtant Bréal commence timidement face à David sur la butte tandis que Lucas Louis et la défense bretonne concèdent déjà 2 points pour les Nantais. Bréal régit en 3ème manche mais Nantes conserve son avance grâce à une erreur qui permet de marquer 1 point supplémentaire. 3-2 pour Nantes en début de 4ème manche, qui sera blanche. D’ailleurs les Mariners ne marqueront plus rien jusqu’en 7ème tandis que Bréal fait enfin parler ses battes en engrangeant 6 points sur les trois dernières manches. Malgré un triple d’entrée de Willy et une situation de bases pleines avec 1 retrait, les Nantais ne reviendront pas au score qui au final sera de 8 à 4 pour les Black Panthers. Une fois de plus l’esprit de partage et de concorde aura régné sur le championnat breton puisque chacune des deux équipes finit la journée avec une victoire bien méritée. J’en chialerais presque tellement c’est beau.

Line-up de départ :

- Simon (2B) 1-4 2K BB
- Amaury (CC) 1-2 K 2BB
- Sébastien (C) 0-2 2run K 2BB
- Willy (SS) 1-3 run
- David (SP) 0-0 3BB
- Olivier (3B) 1-3 2K RBI
- Aurélien (1B) 0-4 3K
- Nicolas (CG) 0-1 K BB
- Louis (CD) 0-2 2K

Pitching :
- David 7inn 6K BB 10H 8ER L(1-1)

Bench :
- Romain (0-0 2BB RBI), Eric (0-2 K)

Match 1 2 3 4 5 6 7 R H E
Bréal 0 0 2 0 2 2 2 8 10 3
Nantes 2 0 1 0 0 0 1 4 4 3

La glorieuse incertitude du sport était invoquée dans l’introduction de ce brillant résumé. Toutefois, il est vrai que les deux équipes ont pris l’habitude de partager sur une journée de championnat tous les ans. Demi surprise tout compte fait. Veuillez pardonner chers lecteurs l’éloquence, remarquable d’ailleurs, mais quelque peu précipitée de votre humble serviteur. Il faut remarquer cependant que cette victoire ne tient en rien aux défaillances passagères de nos amis bretons mais cette fois-ci à la solidité du jeu nantais. Ceci étant il convient de placer quelques bémols, à commencer par le manque d’homogénéité du line-up marinersien. Les frappeurs 6 à 9 comptent 2 pour 11 au bâton sur le premier match et un cinglant 1 sur 12 dont 9 strike-out sur le deuxième qui aura été pauvre en coups sûrs côté nantais comme vous l’aurez parfaitement remarquez chers lecteurs dans le tableau ci-dessus. Gageons que pour la venue des Hawks la semaine prochaine, une solution aura été trouvée pour palier cette anomalie. Il convient de signaler tout de même que la défense aura commis beaucoup moins d’erreur cette fois-ci passant de 13 la semaine passée à 5 ce dimanche. Seraient-ils sur la bonne voix ? Wait and see comme disent les Anglais.

Mais bon, ceci étant dit, il convient de passer aux choses sérieuses ; Vous l’aurez deviner, je veux parler bien sûr des inénarrables mentions spéciales. Avec la plus attendue de toutes : la "Spécial K". C’est non sans une certaine émotion, si ce n’est une émotion certaine, que cette mention est décernée à Aurélien grâce à 3 magnifiques strike-out parfaitement exécutés. Et ça n’a rien à voir avec le fait qu’il soit fan des Yankees. Certes, ce joueur d’exception l’avait obtenue la semaine dernière mais elle était collégiale. Cette fois-ci, point de partage, ce virtuose du swing, impose sa suprématie dans ce domaine. Prosternons-nous. La mention "Boulette du jour" est attribuée à Romain, auteur malheureux d’un vol de 3ème base, téméraire autant qu’intempestif, et surtout non demandé, qui coûte un point aux Mariners lors du deuxième match. Un grand moment. Cette semaine, la mention spéciale "Journée du patrimoine" fait son grand retour après plus de 3 ans d’absence, décernée qu’elle est à l’infield du premier match, composé de Willy, David, Paul et Eric, totalisant à eux quatre 163 ans, battant du même coup le précédent record de 151 ans. En fait, ils jouent en infield parce que le champ extérieur est trop éloigné. Et puis le déambulateur sur l’herbe c’est franchement pas pratique. Seul inconvénient, les poches urinaires, ça gêne sur les doubles jeux. En même temps, ils n’en font pas. Une mention spéciale est décernée à une mention spéciale cette semaine. En effet la mention spéciale "Docteur House" obtient la mention spéciale "Cœur brisé". La faute à Simon qui ne se fait plus mal en jouant. Où sont donc passés les bunts avec le pousse et les blocks avec l’orteil hein ? Un arrêt de volée avec les dents, c’est trop demandé ? Le désespoir est à son comble, l’incompréhension face à un tel acte d’indifférence est grand. Cruel, oh monde cruel. Une mention "Touche pas à ma deuxième base" est attribuée à Amaury, catcheur lors de la première rencontre, auteur de 2 caught stealing, parfaitement exécutés, dans la même manche, quand même, aidé il est vrai par le second base nantais dont le génie n’a d’égal que sa profonde modestie. Une mention spéciale "Gros bras" est attribuée à Sébastien et Lucas Louis, les deux lanceurs victorieux du jour, auteurs qu’ils sont de 23 strike-out (10 pour l’un et 13 pour l’autre) sur la journée. Pas mal pas mal, ça rigole pas, ah ça non. Enfin, la mention spéciale "Big Stick", revient de droit à Léo Gauthuron, jeune pousse bréalaise mais déjà très expérimentée, grâce un très beau 4 sur 6 au bâton dont 2 doubles. Ce n’est pas faire ombrage aux 2 triples nantais de la journée mais la Rédaction tenait par la même à rendre hommage au baseball breton qui mise sur sa jeunesse depuis de nombreuses années. Chapeau bas.

Aller, il est temps de vaquer à ses occupations en attendant la venue des Hawks de La Guerche dimanche prochain à l’Hippodrome Stadium. Finit les matous, à nous les volatiles. Come on Mariners !!!