1ère journée de Championnat, victoire des Mariners

Le Mans - Nantes

mardi 8 novembre 2011, par Sebash.

Grosse pression en cette première journée pour les Mariners qui viennent affronter les Grey Jays sur leur terrain au Mans.

Déjà, bonnes nouvelles : on ne s’est pas perdu, tout le monde était à l’heure voire en avance, la salle est belle voire très belle et très spacieuse permettant même d’avoir un semblant de champ droit.

Petit pique-nique/brunch rapide (il est 11H du mat, le sandwich paté cornichon à cette heure là, c’est dur !) alors que les Manceaux sont déjà en train de s’échauffer pour un playball théorique à 13h...

On tombe d’accord pour avancer le match dès que l’arbitre est là et hop, c’est parti pour un petit footing dehors.
Quelques balles d’échangées histoire de, quelques frappes de florian puis nico pour roder la défense, un rapide passage au baton et on est fin prêts...

12H45 début du match, les Mariners en attaque.
Pour une fois, on commence pas trop mal, on arrive en première base quasi systématiquement, quelques frappes permettent d’avancer et on finit par sortir avec 2 points d’engrangés.
En défense, on sent la tension chez les nantais qui contiennent tant bien que mal les frappes mancelles. Le travail est plutôt propre et efficace : 1 seul point marqué.

2 ème manche, les nantais arrivent à assurer la fin du lineup et on parvient avec des hits successifs à rentrer 5 points d’affilé.
L’allégresse ne dure qu’un temps car à peine les Grey Jays posent ils le pied à proximité du marbre qu’ils pilonnent littéralement la défense rouge et blanche, tandis que Manon sur la plaque leur octroie 2 BB : 6 points de marqués.

La tension remonte d’un coup et c’est des nantais assommés qui repartent en attaque en en reviennent aussi vite sans marquer le moindre point. La défense se ressaisit néanmoins et limite la casse à 1 point marqué pour Le Mans amenant ainsi à l’égalité.

Le lineup tourne, on revient aux gros frappeurs qui font leur job et permettent de revenir avec 4 points de plus, au pris de gros risques (bunts, base volées, etc..) mais c’est payant.
L’euphorie revient et la confiance avec.
On se déchaîne en défense avec de superbes récupérations de Romain, dont c’est le premier match, de Nico ou de Seb qui doit se croire à la TV.

Les 2 dernières manches ressembleront plus à une guerre de tranchée : les équipes sont sur le qui-vive et ne laissent rien passer. Marie ne se déconcentre pas et reste calme (toujours sous les encouragements de son équipe), son geste de lancer est beau à voir, depuis plusieurs manches elle cherche les extérieurs, ça fini par payer puisque l’arbitre annonce "STRIKE", les Grey jays ne font que des petites frappes infield ratrappées par Ingrid ou Seb , celui ci conclut le match en se jetant sur un fly infield. Le score en restera là : 12 à 8. On regrettera aussi un doigt cassé pour Stéphanie qui faisait là son premier match officiel.

Match 1 2 3 4 5 6 7 R H E
Le Mans 1 6 1 0 0 0 2 8  ?  ?
Nantes 2 5 0 4 1 0 0 12  ?  ?

Ce fut un superbe match d’un coté comme de l’autre, de belles actions, une bonne ambiance de manière générale. On a pu vérifier le fruit du travail aux entraînements et la bonne cohésion de l’équipe. L’ensemble des joueurs a vraiment pris plaisir à jouer ensemble et ça se sentait. Les encouragements fusaient sans cesse pour les lanceuses comme les batteurs et les congratulations suivaient chaque belle action.

Un deuxième match amical a été initié pour profiter à fond de la journée mais manifestement l’adrénaline était retombée chez les nantais. Ça manquait d’entrain et de motivation. Toutes nos excuses à nos adversaires. La fatigue se faisant lourdement sentir, c’est aussi l’occasion de mesurer le travail restant si l’année prochaine on passe à une formule à 2 matchs dans la journée. Par gentillesse, je n’épiloguerai pas sur l’interminable pause que nous offert Florian en prenant la plaque : des BB à répétitions pour faire rentrer 8 points. Je soupconne presque les joueurs de champs d’avoir sorti discrètement un jeu de carte ou d’avoir planté la tente tellement le temps a paru long à tous... Il se rattrape un peu plus tard en posant un super home run offrant un Grand Slam aux Mariners (4 points marqués).

Un petit pot final bien sympathique pour boucler cette journée nous a permis de communiquer une fois de plus tout le plaisir que l’on prend à jouer contre le Mans.