DH : Bréal-Nantes

mardi 9 juin 2009, par Paul.

Alors que Randy Johnson glanait sa 300éme victoire en carrière professionnelle, les Mariners se demandaient s’ils allaient revenir de Bréal avec un neuvième voir un dixième succès dans ce championnat très serré. Conscients des enjeux, au cours de magnifiques journées de soleil, des joueurs venus nombreux se sont entrainés sans relâche. C’est une solide équipe de Nantes qui se déplace à Bréal ce dimanche prête et déterminée à en découdre avec cette redoutable formation des Black Panthers. Et les petites marmottes emballent le chocolat dans le papier d’alu. En vérité c’est une équipe affaiblie et diminuée, je dirais même presque bricolée, qui se présentait à Bréal. Les Panthères Noires n’ont fait qu’une bouchée de ces pauvres Mariners. Misérata basaballéum marinersaé.

Un problème de réveil-matin, oblige les Mariners à arriver avec 45 minutes de retard. Un autre problème, laryngologiste cette fois, oblige un Nantais à nettoyer à la va-vite la vitre de la voiture d’un de ses coéquipier. Il y a des jours comme ça où tout va mal. Et ça ne fait que commencer. Pourtant le premier match débute bien. Nantes score 5 fois dès la première manche. Mais Bréal accroche tout de suite puis égalise à 6 partout en fin de troisième. Les crocs des Black Panthers sont désormais plantés dans la gorge des Mariners. Ils ne la lâcherons plus de la journée. Bréal marque 7 points lors des deux dernières manches. Score final 13 à 7 en 5 manches et 2h15 de jeu.

Line-up de départ :
- Xavier (SS)
- Paul (CG)
- Pierre (CC)
- Wilfrédo (3B)
- David (SP)
- Éric (1B)
- Karim (2B)
- Olivier (C)
- Aurélien (CD)

Bench :
- Simon, les marmottes

Match 1 2 3 4 5 6 7 8 9 R H E
Nantes 5 0 1 1 0 x x x x 7 x x
Bréal 3 0 3 6 1 x x x x 13 x x

Le deuxième match commence doucettement. Mais les félins, redoutables prédateurs, aiment jouer avec leur proie quand elle est blessée et dès la seconde manche Bréal sort ses griffes et marque 5 points pour mener 6-1. Gloups, le répit a été de courte durée. La troisième manche reste vierge, c’est vraiment sadiques les gros chats, et en quatrième, alors que les Mariners, les yeux hagards, le regard flou, marquent 2 points, les Blacks Panthers scorent à 8 reprises lors d’une fin de manche interminable, longue, mais longue, trop longue... Pendant ce temps-là à Véra Cruz... mais je m’égare. Je revois Willy, prostré sur le monticule, psalmodiant des incantations pour avoir un troisième mort, Xavier priant et David pensant à sa reconversion anticipée au golf, fantasmant sur ses parcours tant aimés, le club au vent et la balle... mais je m’égare une fois de plus. Le calvaire s’achève peu de temps après, grâce à deux strike-outs et un retrait en première au début de la cinquième manche. Game over, 10 points d’écart, score final 14-3.

Line-up de départ :
- Xavier (3B)
- Paul (CG)
- Simon (2B)
- David (SS)
- Wilfrédo (SP)
- Éric (1B)
- Pierre (CC)
- Olivier (C)
- Aurélien (CD)

Bench :
- Karim

Match 1 2 3 4 5 6 7 8 9 R H E
Nantes 0 1 0 2 0 x x x x 3 x x
Bréal 1 5 0 8 x x x x x 14 x x

L’équipe a touché le fond dimanche mais comme le ridicule ne tue pas voici les mentions spéciales. Sans feuille de matchs, je ne peux vous dire malheureusement qui obtient la "Spécial K". On a bien une petite idée... mais bon. On ne va pas remuer la hallebarde dans la plaie. La mention "Docteur House" est attribuée à David grâce au charcutage de son mollet par un joueur de Bréal (involontaire, je précise). De belles croutes en perspective. La mention "Boulette de la semaine" est attribuée à Karim qui relâche une relance de 5 mètres en deuxième base. Pas mal. Une mention "I am a poor lonesome pitcher" à David et Willy qui n’ont pas été aidés par une défense digne de ce nom. Enfin une mention "résumé tout pourri" pour moi-même, mais il y a des jours comme ça.

Les Mariners sont-ils en crise ? Vont-ils relever la tête dimanche à domicile face à La Guerche ? Y aura-t-il neuf joueurs présents ? Le suspens est insoutenable ! Vivement dimanche et à samedi pour la journée du club. Come on Mariners !!!